Rénovation de maison et réductions d'impôts

Réductions d’impôt pour vos travaux de rénovation

L’appartement ou la maison que vous occupez a besoin d’une rénovation ou vous avez décidé d’embellir votre logement. Que ce soit avant ou après votre emménagement, vous pouvez le faire tout en faisant des économies, en bénéficiant de réductions d’impôts. Découvrez tous les bons plans pour réaliser des économies.

La TVA à taux réduit pour vos travaux

Depuis 1999, les travaux bénéficient du taux réduit de TVA (5,5 °/o). Pour pouvoir bénéficier de ce taux, vous devez faire effectuer vos travaux d’embellissement et de rénovation par un professionnel. La ré­duction concerne les prestations de main-d’œuvre et les matières premières (carrelage, parquets, papiers peints, fils électriques…). Mais aussi les équipements (sanitaires, électriques, de chauffage…) fournis et facturés par l’entreprise prestataire.

Seule condition : l’immeuble doit être achevé depuis plus de deux ans à la date de début d’exécution des travaux. Vous devez remettre une attestation d’ancienneté à l’entrepre­neur. Aucune autre condition n’est exigée.

Bénéficiez de réductions d’impôt pour travaux

Réductions d'impôtsLe coût de certains travaux vous donne également droit à un crédit d’impôt.
Ce dispositif concerne essentiellement l’installation de gros équipements. Ce crédit d’impôt est égal à 15 °/o du montant total TTC des dépenses effectuées avec un plafond de 4000 € pour une personne seule, 8 000 € pour un couple.
Vous réglez la totalité de vos factures, vous appliquez le taux sur le montant total de vos dépenses plafonnées puis, lors de la rédaction de votre déclaration, vous retranchez cette somme de vos revenus.

Bon à savoir :
Les réductions d’impôt fonctionnent aussi pour les propriétaires qui font effectuer des travaux dans un logement destiné à devenir leur résidence principale, juste avant leur emménagement.
Seule condition, le logement ne doit pas être affecté à un autre usage dans l’intervalle.

Autres réductions d’impôt possibles : Dans le cadre de travaux de rénovation de l’habitation principale. Ils doivent viser à :

  • améliorer la performance énergétique (isolation, acquisition d’un nouvel équipement de chauffage),
  • l’accessibilité pour une personne âgée ou handicapée.

L’aide fiscale, accordée sous la forme d’un crédit d’impôt, est désormais remplacée par l’aide MaPrimeRénov’.

Prenez le temps de lire et de comparer les devis

Lire et comprendre un devis n’est pas une chose aisée.
Première règle à respecter : ne fixez pas uniquement votre attention sur le prix même si c’est pour vous un critère déterminant. Vous devez surtout veiller à « lire entre les lignes ». Les petites clauses en bas du devis. Mais aussi les prestations indispensables, mais non précisées dans le devis et qui viendront forcément s’ajouter à la dépense finale.
Seconde règle : demandez plusieurs devis, trois au minimum, ce qui vous permettra d’établir des comparaisons et de vous familiariser. Le document que l’on vous présente doit être clair et surtout détaillé : si vous faites re­peindre votre salon, par exemple, vous devez avoir connaissance de tous les éléments (marque, nombre de couches, caractéristiques, normes…).

Dans tous les cas, n’hésitez pas à vous faire expliquer clairement chacun des postes du devis.

Comment choisir les prestataires de services pour les travaux ?

On ne le dira jamais assez : vérifiez la réputation des professionnels (artisans ou entreprises) avec lesquels vous allez vous engager !

Vous pouvez commencer par vérifier leur solidité financière auprès de la Fédération Française du Bâtiment ou de la Chambre des Métiers de votre département.
Ensuite, demandez systématiquement aux prestataires leurs références et leur attestation d’assurance.

Vérifiez leur immatriculation ainsi que les assurances obligatoires. Ils doivent avoir un numéro au Registre des Métiers qui doit être indiqué sur tous les documents, fournis, ainsi que leur numéro SIRET. Ces données peuvent être vérifiées sur les sites gratuits comme infogreffe.fr ou encore societe.com. Ils doivent aussi être assurés et être capables de vous produire leurs attestations d’assurance. Les assurances indispensables sont la garantie décennale et la RCP (Responsabilité Civile Professionnelle).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.