Entretenir un chalet en bois

Comment entretenir son chalet en bois

N’importe quel architecte vous dira qu’une maison en bois peut bénéficier d’une longévité égale, voire supérieure, à celle des constructions en matériaux standard. Mais comment vous en assurer ? Voici mes conseils pour prolonger la vie d’une maison en bois.

Pourquoi faut-il entretenir le bois ?

Église russe ancienne en boisL’entretien de votre chalet en bois dépendra principalement de la qualité du bois utilisé lors de la conception. Le bois est un matériau noble : résistant, respectueux de l’architecture traditionnelle et chaleureux. Mais c’est aussi un matériaux vivant. Il nécessite donc une attention particulière pour être préservé au fil des ans. Le bois de construction est normalement protégé avant sa pose, en particulier contre l’humidité et les champignons. Mais il est nécessaire de renouveler régulièrement ce traitement préventif.

C’est un matériaux particulièrement résistant aux atteintes du temps. Il existe par exemple en Russie des églises vieilles de plusieurs centaines d’années. De même des maisons traditionnelles à colombage ont bien résisté en Alsace, Normandie… Et pourtant, à l’époque, le bois n’était pas traité de manière particulière. Simplement, les habitations étaient alors construites par des professionnels qui connaissaient le bois.

Comment le bois peut-il être endommagé ?

Il est faut comprendre que le bois est un matériau vivant. Il absorbe et libère sans cesse de l’humidité. Des champignons se développent lorsque le bois de construction est exposé à l’humidité. C’est le principal facteur qui favorise la formation de champignons. C’est le cas en particulier s’il est entreposé exposé à la pluie ou la neige. Un taux d’humidité du bois inférieur à 20 % empêche le développement des champignons.

C’est souvent la zone de contact entre la construction et le sol qui est la plus humide. Vous comprenez maintenant pourquoi les fondations des maisons qui durent sont généralement construites avec un autre type de matériaux. La pierre est la plus fréquemment employée.

Les gestes utiles afin de prendre soin de son chalet en bois

Tout d’abord, si vous ne souhaitez pas entretenir votre chalet en bois, sachez qu’il existe des bois ayant subi un traitement en profondeur (fongicide et insecticide) : on parle de bois autoclave. Les chalets en bois ainsi construits sont en général plus chers, mais ils requièrent peu d’attention, au moins durant une dizaine d’années.

Les poteaux électriques sont généralement imprégnés et peuvent donc résister pendant 40 ans au soleil, à la pluie et au vent, tout en étant enfoncés dans la terre.

Du bois abîméAfin d’entretenir le bois de votre chalet, notamment pour un bardage en sapin, les lasures sont comme un traitement efficace et relativement facile. Il est recommandé de refaire les lasures au moins tous les huit ans, idéalement tous les quatre ans. Vous pouvez préférer des lasures incolores afin de conserver l’aspect originel du bois ou opter pour des teintes de bois plus foncées ou plus claires.

Si vous souhaitez redonner de la couleur à votre chalet, il existe des lasures teintées ainsi que des peintures microporeuses conçues pour du bois subissant les agressions extérieures. Bien entendu, avant de lasurer ou de peindre, nettoyez et poncez consciencieusement le bois.

Quant au toit de votre chalet, il ne demande en général aucun entretien.  Réalisé en shingle (bardeaux bitumés, ou bardeau canadien), il doit être refait tous les 25 ans. Pour sa part, l’ardoise dure au moins 70 ans.

Finition protégeant le bois : lasure ou peinture ?

La disponibilité des solutions de finition du bois d’il y a 50 ou même 10 ans est sans commune mesure avec l’assortiment disponible aujourd’hui. Ces solutions offrent une autre option pour protéger un bâtiment en bois.

Si l’on souhaite conserver l’aspect du bois jeune ou une certaine teinte naturelle, il est important d’utiliser des matériaux et des solutions qui protègent le bois des rayons UV. Ce sont l’un des principaux facteurs de vieillissement du bois.  Mais il faut toujours garder à l’esprit qu’aucune solution ne peut garantir que dans 5 ans, le bâtiment aura le même aspect que lorsque le bois a été traité pour la première fois. Le processus de vieillissement du bois est inévitable.

Si le bois n’est pas protégé, il peut se déformer et gonfler, puis se détériorer.

Peinture pour bois pour protéger une façadeLa lasure offre une forte résistance dans le temps, entre 5 et 10 ans selon le climat et l’exposition. l’application se fait en deux couches, après dépoussiérage et décapage des couches précédentes. La lasure préserve le charme naturel du bois et l’empêche de grisonner.
La peinture pour bois permet de protéger et d’assurer un bon vieillissement. Par contre, les veines du bois seront couvertes. La peinture offre une plus grande longévité, généralement 15 à 20 ans après la construction. C’est donc le choix à privilégier selon moi. Je vous mets le lien vers une peinture sur bois microporeuse qui possède une bonne tenue dans le temps : ALPINA Peinture Bois microporeuse.

Une habitation en bois doit être utilisée

La plus grande calamité de toute maison en bois est d’être abandonnée par ses habitants. Si vous voyez des maisons en bois délabrées, Ce n’est pas parce qu’elle est bois, mais parce que ses occupants l’ont cessé de l’habiter. La vie à l’intérieur d’une maison donne vie au bâtiment lui-même. La circulation d’air tiède à travers les murs régule le taux d’humidité. Dès qu’un bâtiment est abandonné, ce taux d’humidité augmente, les champignons apparaissent et le bois s’abîme.
Avec les nouvelles technologie il est maintenant possible de conserver une chaleur minimale dans une maison de vacances.

Respectez un calendrier d’entretien. Toutes les maisons ont besoin d’un entretien permanents, mais une maison en bois en demande davantage. Vérifiez chaque année si votre chalet présente des signes de pourriture ou d’infestation de parasites. Ajoutez une nouvelle couche de peinture ou de teinture. N’oubliez pas non plus d’examiner les joints des fenêtres et des portes. Ceci afin de vous assurer que l’eau ne pénètre pas là où elle ne devrait pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.